LES AGNETTES ET LES GRESILLONS, STATIONS DE METRO LIGNE 15 OUEST

Asnières - Gennevilliers (92)

The site of the future station les Agnettes borders a roundabout surrounded by a suburban houses fabric on Asnieres-sur-Seine side, some grands-ensembles on Gennevilliers side and the recent subway station of line 13 with its particular architecture.

The movement of hundreds of travelers per minute during peak hours, between the subway platforms and irrigated districts draws the curved shapes of the project. Contrasting with the harsh urban landscape, curved walls defines a consistent writing. It is adapted to developments of the city, and technical optimizations brought to arise during the study period. A unique entrance in the corner of the building facing the station on line 13, and the continuous ground level optimizes passenger flows. The subway downhill is flooded with natural light by a large opening overhead the ground floor, featuring travel between the docks and interconnection, while giving to see urbanity that develops on the upper floors.

The related housing project contributes to intensify the urban life of the neighborhood and defines a built front closing and giving more power to the roundabout. We offer a tiered trays operation with balconies vegetated ends enrolled in a curved silhouette that combines the opportunities of the two built typologies making up the neighborhood.

 

The current district of les Grésillons station in Gennevilliers will be reclassified in the coming years as several projects of ZAC are underway in the south of the site towards the Seine, and in the northern side nearby the RER Gennevilliers.

The issue of les Grésillons station is to sign at the neighborhood level in a unit with the RER station to do a multimodal hub. It is also expanding urban densification impacted by the station in the depth of the plot available to related housing buildings. The court, thought as an urban forum, is the support of interconnections with other modes of transport.

The uprising faceted roof panels articulates different scales. At the neighborhood level the panels integrate with surrounding industrial built morphologies. This device establishes a formal dialogue with the existing RER station from covering the docks, while guiding movement. These concepts are able to adjust formally coordinated with the evolution of the urban project and the surrounding ZAC with the technical optimization of the station in future studies.

Le site de la future gare des Agnettes borde un rond-point autour duquel s’articulent un tissu pavillonnaire côté Asnières-sur-Seine, un tissu marqué par les grands ensembles côté Gennevilliers et la récente gare de métro de la ligne 13 avec son architecture singulière.

Contrastant avec la rudesse du paysage urbain avoisinant, le mouvement de centaines de voyageurs par minute aux heures de pointes, entre les quais et les quartiers irrigués dessine les formes courbes du projet. Cette écriture homogène est adaptée aux évolutions dans la fabrication de la ville, et aux optimisations techniques amenées à se présenter lors de la période d’étude. L’entrée unique dans l’angle du bâtiment faisant face à la gare de la ligne 13, et la continuité de sol au niveau émergent permet d’optimiser les flux de voyageurs. Une large ouverture zénithale inonde de lumière naturelle la descente, mettant en scène les déplacements entre les quais et l'interconnexion, tout en donnant à voir l’urbanité qui se développe sur les étages supérieurs.

Le projet connexe contribuerait à intensifier la vie urbaine du quartier et définit un front bâti refermant et donnant plus de force au rond-point. Nous proposons, une opération de plateaux étagés avec des balcons végétalisés aux extrémités inscrits dans une silhouette courbe qui combine les opportunités des deux typologies bâties qui composent le quartier.

 

Le territoire actuel des Grésillons sur la commune de Gennevilliers va être requalifié au cours des prochaines années puisque plusieurs projets de ZAC sont en cours de réalisation au Sud du site en direction de la Seine, comme au Nord en direction de l’arrêt de RER Gennevilliers.

L’enjeu de la gare des Grésillons est de faire signe à l’échelle du quartier dans une unité avec la gare RER pour ne faire qu’un pôle multimodal. Il s’agit aussi d’étendre la densification urbaine impactée par la gare dans la profondeur de l’ilot mis à disposition avec des bâtiments connexes de logements. Le parvis pensé comme un forum urbain est le support d’interconnexions avec d’autres moyens de transports.

Le soulèvement des pans de toiture facettés articule différentes échelles. A l’échelle du quartier les pans s’intègrent aux morphologies bâties industrielles avoisinantes. Ce dispositif instaure un dialogue formel avec la gare RER existante en venant couvrir les quais, tout en guidant les déplacements. Ces concepts sont capables de s’ajuster formellement en coordination avec l’évolution du projet urbain des ZAC avoisinantes et avec les optimisations techniques de la gare lors des études à venir.

 

architects

Marin + Trottin PERIPHERIQUES Architectes

project manager(s)

Charlotte Lefebvre, Corinne Takahashi, Carol Reed, Anne Clerget

assistants

Olivia Larivière, Emile Miath, Pauline Tassan, Francesco Menegon, Virgile Portron, Fanny Carotenuto, Céline Pinto

team

SETEC TPI et SYSTRA mandataires

Groupement Seine en scène

client

Société du Grand-Paris SGP

location

Gare des Agnettes, Asnières-Gennevilliers

Gare des Grésillons, Gennevilliers